Le constat

Chiffres sur l'accès au droit en France

Deux études commandées par le en 2019 et 2021 ont démontrées que la majorité des français intérrogés soulignent plusieurs points : un manque d'accès aux avocats mais aussi aux informations juridiques.

85%
des français estiment que faciliter l'accès aux avocats améliorerait l'accès au droit.
60%
des français considèrent qu'il faut favoriser l'accès aux informations juridiques.
71%
des français soutiennent le développement de procédures en ligne.
about

Données issues des études de 2019 et 2021 sur l'accès au droit

7 français sur 10 estiment que l'accès au droit en France est de plus en plus difficile ces dernières années.

Les délais de justice constituent le frein principal à l'accès au droit (pour 55% des français), suivi du coût de la justice (23%) et du manque d'accès à l'information juridique.
Mais aussi :
  • 37% des français et 58% des ultras-marins affirment qu'il est difficile de faire valoir leurs droits là où ils habitent, surtout en Outre-Mer où la problématique est encore plus présente (58%). 1 français sur 3 affirme aussi qu'il est compliqué d'accéder aux tribunaux en fonction de son lieu d'habitation.
  • L'accès aux avocats constitue aussi une forte attente des justiciables, mais 39% d'entre eux consultent des forums afin d'y trouver des conseils juridiques mais restent tout de même sceptiques quant à la fiabilité des informations trouvées, qui d'après eux ne permettent pas de résoudre des problèmes juridiques.
84% des français considèrent qu'un accès facilité aux avocats améliorerait le droit et aiderait à mieux garantir les droits fondamentaux. Les élements les plus importants quand on parle d'accessibilité au droit et la justice sont :
  • L'accès aux avocats : il est important que les justiciables soient bien conseillés et défendus (54%). Les bénéfices de la facilité d'accès à un avocat permettraient d'assurer une meilleure reconnaissance des droits des justiciables, de mieux garantir le respect des droits fondamentaux, d'éviter les procédures judiciaires inutiles et d'avoir un meilleur fonctionnement général de la justice.
  • L'accès aux informations juridiques et judiciaires : il est essentiel que les français soient mieux informés des droits, des lois et des procédures (54%)
  • L'accès aux aides juridictionnelles et son élargissement peut favoriser l'accès économique à la Justice (39%)
*Étude menée sur un échantillon de 3475 français, représentatif de la population française agée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon est assurée par les variables suivantes : sexe, âge, CSP, zones géographiques.